Al-Ghazali : Un maître spirituel de la communauté musulmane par la Librairie Musulmane e-slamshop, votre boutique islamique en ligne


e-slamshop : Librairie et Boutique musulmane
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Des livres, des auteurs... / Al-Ghazali : Un maître spirituel de la communauté musulmane suivez-nous sur facebook suivez-nous sur Twitter

Al-Ghazali : Un maître spirituel de la communauté musulmane

Par Asma E-slamshop, à 22h38 dans Des livres, des auteurs... | 0 commentaire

 

Al Ghazali : Un maître spirituel de la communauté musulmane

Abû Hâmid al-Ghazâlî (1058-1111) est sans doute l’une des plus importantes autorités religieuses et spirituelles. Il fut surnommé hujjat al-islâm, ‘‘la Preuve de l’Islam’’. Tour à tour docteur de Loi, théologien dogmatique et théoricien du soufisme, il a en effet combattu inlassablement pour faire triompher la Sunna et la foi sunnite de tous ceux qui menaçaient l’unité, la paix et l’équilibre de la Communauté musulmane rassemblée derrière le Calife Abbasside de Bagdad.

 

 C’est précisément parce que l’homme d’aujourd’hui éprouve une certaine difficulté à saisir la personnalité des grands porte-parole de la sagesse et la profondeur de leur message qu’Ovidio Salazar décida de réaliser le film « Al-Ghazali, l’alchimiste du Bonheur » ou la précision historique ne cède rien à la beauté de la reconstitution des scènes.

L’incontournable œuvre d’Al-Ghazali : « la revivification des Sciences de la Religion »

A sa mort, l’imam Al-Ghazali laissera plus de 400 titres. Mais son ouvrage majeure restera incontestablement l’Ihya ‘ulum al-Din (ou Revivification des sciences de la religion).

L’ihya se compose de quatre sections, chacune se divisant en dix livres ou chapitres. 

La première section traite des ibadat, c'est-à-dire des obligations cultuelles ou « devoirs envers Dieu ». La deuxième section définit les ‘adat, les coutumes ou usages traditionnels, comprenant un certain nombre de règles de convenance (adab) concernant, par exemple, la nourriture, le mariage, l’acquisition des biens nécessaires à la subsistance matérielle. La troisième section, qui commence par les « merveilles du cœur » et le chapitre de l’entrainement spirituel, porte le titre de muhlikat, littéralement celles qui perdent, autrement dit les actions nuisibles à l’homme nées des défauts et des vices, tels que la concupiscence, la colère et l’envie. La dernière section traite des munjiyat, c'est-à-dire des vertus religieuses qui sauvent, constituant autant de stations maqamat successives : repentir, puis constance et reconnaissance, ensuite crainte et espérance, pauvreté et renoncement, la foi en Dieu et la confiance, aboutissant à l’amour de Dieu.

Nous ne saurions trop vous conseiller ces extraits traduits et commentés : L’apaisement du cœur, les piliers du musulman sincère ou encore l’éducation de l’âme

Nous voyions alors que le juriste, chez Ghazali, n’est pas séparable du penseur ; l’adversaire des philosophes est également un homme de contemplation. Le théologien dogmatique, homme de dialectique, est le même qui cherchait la certitude intérieure. Ghazali fut ce que l’on pourrait appeler un musulman intégral, qui avait réalisé la synthèse harmonieuse entre l’amour de la loi et l’amour de la Vérité, menant la guerre sainte à la fois contre lui-même et contre les ennemis de l’Islam, et sacrifiant la paix de l’âme, finalement atteinte, au sens de la solidarité communautaire. Par sa richesse et sa noblesse, la personnalité de Ghazali est l’une des plus attachantes de toute l’histoire de l’Islam.

 

Le Michkat al-anwar (ou tabernacle des Lumières) et l’ascension de l’esprit

Ce qui fait l’intérêt et importance de son livre Le Tabernacle des Lumières, c’est qu’il constitue comme une introduction à la spiritualité islamique et une justification doctrinale de celle-ci. Ce soufisme «sobre », comme on l’a parfois désigné, a trouvé en Al-Ghazali son meilleur interprète et son meilleur défenseur. En asseyant solidement sur la base du Coran et de la Sunna une spiritualité orthodoxe, le maître fait apparaitre désormais le soufisme comme un prolongement naturel de la piété et de la dévotion.

Découvrez vite les écrits d’Al-Ghazali qui tout droit sortis du Moyen Age sont une réponse à la quête de vérité et d’absolu que certains poursuivent dans les ténèbres du matérialisme contemporain.
Ajouter Al-Ghazali : Un maître spirituel de la communauté musulmane à : facebook | google | twitter | plus de bookmarqueurs

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font deux plus huit ? (chiffres)