Ramadan 2011 : Un mois révolutionnaire par la Librairie Musulmane e-slamshop, votre boutique islamique en ligne


e-slamshop : Librairie et Boutique musulmane
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Société / Ramadan 2011 : Un mois révolutionnaire suivez-nous sur facebook suivez-nous sur Twitter

Ramadan 2011 : Un mois révolutionnaire

Par Asma E-slamshop, à 19h18 dans Société | 1 commentaire
Comme de nombreux peuples arabes entament un Ramadan pas comme les autres, le mois sacré de Jeûne n’est pas accueilli de la même manière par tous leurs dirigeants qui se préparent à plus de tensions faisant suite à une vague sans précédent de contestation généralisée dans la région.
« Je pense que le Ramadan va pousser la jeunesse du printemps arabe à achever leur batailles contre l’injustice et la tyrannie » déclarait, le 30 juillet dernier, à l’AFP, Abdullah al-Amadi, directeur du site Islamonline, basé à Qatar,.
                          
Bataillant toujours contre les régimes tyranniques, les révolutionnaires en Lybie, Syrie et au Yémen ont annoncé le début du Ramadan pour lundi 1 Aout.
 
Lors de manifestation fleuve après les prières du Vendredi, les opposants au régime syrien avaient réussi à mobiliser tout au long des 4 derniers mois. Pendant le Ramadan, les organisateurs espèrent qu’il sera plus facile d’enrôler la foule après l’Iftar (repas de rupture du Jeûne), lors des prières de Tarawih célébrées de nuit seulement pendant le Ramadan.
 
La rumeur que les opposants syriens planifiaient des manifestations nocturnes quotidiennes inquiétait les autorités syriennes qui s’imaginaient déjà devoir gérer un « Vendredi  de protestation » sept fois par semaine. La nouvelle a été confirmée par des cyber-activistes syriens sur le groupe Facebook « the syrian revolution 2011 » qui appelait à des manifestations jusqu’à l’aube. On peut y lire « le régime a peur du Ramadan et des prières de Tarawih ».
 
Au Yémen, un Ramadan de changement est attendu par les manifestants qui passent leur premier Ramadan sans le président Ali Abdullah Saleh, actuellement en convalescence en Arabie Saoudite après avoir été grièvement blessé dans une explosion autour du 3 Juin dernier devant le palais présidentiel.
 
 Occupant un square dans la capitale Yéménite, Sanaa, depuis février, les manifestants se disent déterminés à relancer leur mouvement pendant le Ramadan. « Ce sera le mois du changement, notamment puisque Ali Abdullah Saleh n’est pas au Yémen » explique Walid Al-Omari, un activiste du groupe yéménite « La révolution de la jeunesse ».
 
Après quelques victoires, les rebelles libyens, entrés en guerre depuis plus de cinq mois contre leur leader Muammar Gaddafi, sont convaincus qu’Allah va les supporter dans leur bataille contre le Tyran pendant les heures de jeûne.
 
Malgré une abstinence de se nourrir et de boire pendant les journées particulièrement chaudes du mois d’Aout, ils sont déterminés à continuer leurs combats. « En plein combat, si nous sommes fatigués nous mangerons » déclare Hatem al-Jadi, un combattant de 24 ans de l’ouest du désert Hamlet Gualish, au Sud de Tripoli. « Mais si nous restons en position de défense, nous allons jeûner. Dieu est avec nous.»
 
En Egypte, ou les tensions s’installent entre les militaires et les manifestants qui demandent plus de réformes, le gouvernement a décidé de maintenir un système très coûteux de subvention destiné à garder les prix des denrées alimentaires comme le pain au plus bas.
 
En Arabie Saoudite, le ministre du commerce a obligé les producteurs laitiers à reconsidérer leur décision d’augmenter leurs prix. A proximité de là, au UAE, le président Sheikh Khalifa bin Zayed al-Nahayan, a ordonné le maintient de la subvention sur le riz dans tout le pays pendant le Ramadan.
 
Il est utile de rappeler que tout au long de l’histoire, le mois sacré de Ramadan a connu plusieurs victoires arabes et musulmanes.
 
Le 17 Ramadan, (2 après l’Hégire), les musulmans ont vaincus Qoreich, la tribu Arabe prédominante qui s’était opposé à l’Islam depuis ses premiers instants. En 1187, les musulmans, guidés par Salahdin Al Ayubi, récupéraient Al-Quds.
 
Et plus récemment, le 10 Ramadan de l’année 1973, l’Egypte tenait en échec Israël, chassant ainsi les occupants du plateau du Sinnai.
 
Quoi qu’il en soit, d’autres pays tentent de résister à la vague de contestation, en adoptant la posture de «prévenir plutôt que guérir », ils tentent de prévenir toute colère populaire en gardant les marchandises aux plus bas prix.
 
Source : traduction d’un article anglais paru le 01/08/2011 sur DP-news. 
Ajouter Ramadan 2011 : Un mois révolutionnaire à : facebook | google | twitter | plus de bookmarqueurs

Commentaires

1. Par despana, le 04 août 2011 à 17h43
despana

Excellent Rappel !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Quel est le prénom de Bernard Campan ?