10 conseils pratiques pour commencer à apprendre le Coran par la Librairie Musulmane e-slamshop, votre boutique islamique en ligne


e-slamshop : Librairie et Boutique musulmane
Vous êtes ici : Accueil / Blog / Apprendre le Coran en 1000 jours / 10 conseils pratiques pour commencer à apprendre le Coran suivez-nous sur facebook suivez-nous sur Twitter

10 conseils pratiques pour commencer à apprendre le Coran

Par Asma E-slamshop, à 00h24 dans Apprendre le Coran en 1000 jours | 0 commentaire
Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
Que la paix et le Salut soient sur notre Bien-aimé Prophète ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Maintenant que j’ai les 6 clefs (Pas 7 parce qu’on est pas à Fort Boyard :-)) et après les nombreux échanges que j’ai eu avec Khadija et Norah, je suis enfin prête à dresser et à partager avec vous une liste de 10 conditions pratiques à réunir pour mettre en oeuvre mon projet spirituel : apprendre le Coran!
1- Choisir le meilleur moment 
 
La plus part du temps, les savants qui connaissent l’épreuve de l’apprentissage du Coran conseillent par ordre croissant de le faire avant la prière du Fajr et après la prière du Fajr.
Si on n’y arrive pas ou que l’on ne peut pas pour diverses raisons ce n’est pas un problème car en réalité le meilleur des moments, c’est le moment de la journée où tu es le plus motivé pour apprendre. Sachons simplement que ces deux moments que l’on nous conseille correspondent aux moments où notre cerveau est le plus apte à absorber les informations reçues… essayons d’être motivé avant ou après Al-Fajr.
 
2- Choisir le meilleur endroit 
 
Inutile de s’isoler absolument dans une mosquée ou de se couper du monde, il s’agit en revanche de trouver une pièce ayant une bonne luminosité, bien aérée, de petite taille et très simple sans éléments qui puissent perturber la concentration.
Une bonne luminosité permet de maintenir un bon niveau de concentration et évite la fatigue des yeux.
La pièce que l’on choisira doit être aussi bien aérée car le cerveau nécessite un fort apport énergétique et donc d’oxygène. En effet même s'il ne représente que 2 % du poids total du corps, notre cerveau consomme 20 % de l'énergie produite. Pour que cet apport énergétique soit optimal, une pièce bien aérée est donc nécessaire pour l’apport en oxygène.
Enfin, une pièce de petite taille et simple du côté des ornements permet d’éviter que le regard ne se disperse : Les yeux sont donc focalisés sur le Coran et ne sont distraits par quoi que ce soit (une horloge légèrement décalée sur le mur pourrait nous forcer à se lever pour la remettre en équerre). 
 
 3. Planifier son apprentissage
 
Définir des objectifs atteignables, c’est l’objet du prochain billet « Apprendre le Coran en 1000 jours » en y consacrant au maximum 1h15 par jour.
Sur notre Blog, in cha Allah, nous mettrons à votre disposition par tranche de 2 semaines le programme que nous comptons suivre !
N’hésitez pas à le partager et faites des invocations pour nous et pour vous.
 
 
4. Utiliser un carnet de bord
 
On nous conseille d’utiliser un cahier de bord pour y inscrire notre programme d’apprentissage, notre progression. On notera aussi les versets qui nous posent « problème », ceux qui nous ont marqués aussi de par leur sens, ou simplement leur beauté.
Rappelons-nous qu’il existe encore des pays où les enfants utilisent une ardoise et une craie pour écrire les versets qu’ils apprennent et que cela n’est pas sans efficacité !
 
5. Psalmodier
 
La psalmodie est importante pour une lecture conforme du Coran. L’apprentissage des bases du tajwid suffit amplement pour commencer l’apprentissage du Coran. Il existe des cours de tajwid donné ca et là dans les mosquées alors renseignons nous pour se mettre à niveau. Apprendre les bases du tajwid comme apprendre le Coran ne demande pas beaucoup d’effort mais de la discipline et de la régularité.
Utiliser un mp3 ou tout autre moyen pour écouter régulièrement la sourate que l’on apprend afin que le cerveau enregistre les bonnes prononciations des versets. Il existe de nombreux récitateurs mais il est vivement conseiller d’en choisir un seul pour l’apprentissage. Les plus conseillées sont cheikh Ayman Swidan (à retrouver sur Iqra tv), Cheikh AbdAllah Basfar, Cheikh Mesheri Affassi, ou encore Al Minshaoui. Tous ces moqri récitent le Coran en appliquant à la perfection les règles de tajwid. Il ne faut pas non plus hésiter à s’enregistrer plusieurs fois via un dictaphone pour écouter ses propres erreurs de prononciation afin de les corriger.
 
4. Choisir son Coran
L’idée de choisir une seule édition de Coran signifie que lorsque l’on entreprend le projet d’apprendre le Coran, on choisit un Livre, le Coran qui ne nous quittera plus jusqu’à la conclusion de ton apprentissage in cha Allah. L’avantage à travailler ainsi est double : il sera très facile de retrouver rapidement des versets donnés dans « notre » Coran et comme la mémoire photographique sera importante au cours de l’apprentissage, lorsque l’on aura appris une page, notre cerveau va mémoriser la situation spatiale des versets.
N’oublions pas de s’appuyer sur l’ensemble des moyens que nous avons la mémoire visuelle, auditive, sensitive…
 
En général, les différentes éditions de Coran que j’ai vu, regroupe un hizb sur 10 pages avec 15 lignes par pages quelque soit la taille (est ce que c’est ce qu’on appelle le Coran de Médine ? je n’ai pas su trouvé l’information…si vous avez des infos je suis preneuse)
 
Nous avons accordé aussi tout un article à ce sujet intitulé « les 6 trucs à savoir pour bien choisir son coran »
 
 5. Faire des liaisons
 
Les liaisons sont des éléments clef de l’apprentissage car celà permet à notre cerveau de faire le lien lors de la récitation. Très souvent, on remarque que l’on a du mal à trouver le verset suivant car en apprenant on s’arrête à la fin d’un verset et on ne le lie pas avec le verset qui le suit. On nous conseille d’apprendre un verset avec le ou les premiers mots du verset suivant même si l’on débute une autre sourate, pour que les connexions se fassent plus instinctivement.
En effet, on constate que lorsque quelqu’un nous aide en nous donnant le premier mot du verset suivant, très souvent la récitation redevient fluide. Donc on retient : apprendre le premier mot du verset suivant avant de t’arrêter sur l’apprentissage d’un verset.
 
6. Répéter et réviser régulièrement !
 
La répétition et la révision font partie prenante de l’apprentissage du Coran. Cela est nécessaire voire indispensable pour ne pas oublier ce que l’on a appris auparavant. Le programme de révision doit être définit en fonction du programme d’apprentissage.
Nous avons prévu de l’intégrer au programme d’apprentissage cf règle 3.
 
7. Prendre garde aux versets qui se ressemblent !
 
Lorsque que l’on se trouve face à des versets qui se ressemblent dans la même sourate ou dans plusieurs sourates différentes, on nous conseille de faire dans notre cahier de bord un tableau dans lequel on inscrit chacun des versets qui se ressemblent en soulignant les différences. On doit les apprendre avec plus d’attention. Pour cela, on leur accordera plus de temps au moment de l’apprentissage afin d’éviter toutes erreurs lors de la récitation.
 
9. Comprendre avant d’apprendre !
 
Comprendre le sens avant d’entamer l’apprentissage est très important et vaut pour toutes les sciences mais surtout pour le Coran car il n’y a aucun intérêt à apprendre un verset si on ne l’applique pas et l’on ne peut l’appliquer qu’en comprenant son sens. On nous conseille donc d’utiliser une traduction recommandée unanimement par les savants ainsi qu’un tafsir (commentaire des versets). On nous conseille de garder à l’esprit l’exemple des compagnons du prophète sws qui ne passaient à l’apprentissage d’un autre verset qu’une fois qu’ils étaient certains d’appliquer parfaitement le verset qu’ils avaient appris précédemment.
 
10. Etre suivi par un Cheikh !
 
On nous a conseillé d’être suivis par un (ou une) hafiz, ne serait ce que pour le partage d’expérience: il est lui aussi passé par là, il aura la sagesse et les compétences pour nous conseiller et nous aider dans notre apprentissage. Il sera aussi là pour nous corriger, pour nous motiver et nous encourager…
Il n’est pas facile de trouver un (ou une) hafiz à sa disposition certes, mais ce n’est pas une raison pour ne pas en chercher. Demander autour de soi, interroger l’imam de la mosquée que l’on fréquente… et être actif dans cette recherche, Allah ne laisse pas sans réponse celui qui recherche Sa Science.
 
Oua id ‘azimt Taouqoul ‘ala Allah! Bismi Allah ! Avez vous d'autres conseils?
Ajouter 10 conseils pratiques pour commencer à apprendre le Coran à : facebook | google | twitter | plus de bookmarqueurs

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font six moins un ? (chiffres)